Ce dimanche 29 novembre 2020, nous commençons une nouvelle année! Pour les catholiques l’année démarre en effet au premier dimanche de l’Avent. Quatre dimanches, nous conduirons ainsi à Noël.

Temps d’attente,  attente de la venue de Jésus à la fin des temps. Temps de veille,  veille attentive, pour être prompt à recevoir notre Sauveur, prompt aussi à repousser les attaques de l’adversaire, du démon, qui cherche à nous endormir.

Ce temps d’attente est aussi un temps de joie. La liturgie l’exprime par la couleur que portent les prêtres et les diacres lors des célébrations eucharistiques de cette période : en effet, ils revêtent l’étole et la chasuble violette, signe de l’attente et de l’appel à la conversion. Et le 3e dimanche de l’Avent, ils revêtent la couleur rose, signe de la joie que le Christ fait grandir en nous. “[…]Que ma joie soit en vous pour que votre joie soit parfaite” dit Jésus (Jn 15).

Nous avons donc conclu l’année A où nous lisions plus particulièrement l’Évangile selon saint Matthieu lors des dimanches. Nous entamons l’année B qui nous feras entendre l’Évangile selon saint Marc. Savez-vous que l’Évangile selon saint Marc peut se lire en deux petites heures ?  Cela vaut la peine de le lire d’une traite.

Sur la vidéo qui suit, après un chant qui vous prépare à l’écoute de la Parole de vie, vous pourrez entendre l’évangile du 1er dimanche de l’Avent, Mc 13,33-37 :  “ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez!”

Marc 13.33–37 (TOB): 33 «Prenez garde, restez éveillés, car vous ne savez pas quand ce sera le moment. 34 C’est comme un homme qui part en voyage: il a laissé sa maison, confié à ses serviteurs l’autorité, à chacun sa tâche, et il a donné au portier l’ordre de veiller. 35 Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison va venir, le soir ou au milieu de la nuit, au chant du coq ou le matin, 36 de peur qu’il n’arrive à l’improviste et ne vous trouve en train de dormir. 37 Ce que je vous dis, je le dis à tous: veillez.»