La vie de la Parole nous purifiait au point de nous faire faire cette expérience formidable : un feu spirituel brûlait en nous.

Chiara Lubich, Paradis de 1949, note 14 du §8, cité par Martin Hoegger, in Conférence “La Parole de Dieu dans le texte du « Paradis de 1949 » de Chiara Lubich”, Baar, 6 octobre 2017.

Comme Dieu est amour, chaque Parole est charité. Nous croyons avoir découvert à cette période la charité sous chaque Parole.
Chiara Lubich, Paradis de 1949, §7, ibid.
Contrairement à toute celles qu’écrivent les hommes, les Paroles de Dieu se sont manifestées à nous comme des paroles uniques, d’une richesse infinie…Car Jésus était ressuscité. Il vivait et il était présent. C’était notre conviction comme c’était celle de l’Église primitive. Et si Jésus est ressuscité et vit, ses paroles ne sont pas un simple souvenir, même si elles ont été prononcées dans le passé; elles s’adressent à nous tous, comme elles s’adressent à chaque être humain en son temps.
Chiara Lubich, “La Parole de Dieu”, Conférence à Morges, 2002, ibid.