Portes d’entrée pédagogiques au mystère de la Trinité

Le Signe de Croix

Quel est le cœur de la foi chrétienne?
Tu peux te souvenir que le signe de croix que l’on trace sur nous résume à lui seul les principaux mystères de notre foi.
1. Ce qu’on dit lorsque l’on fait le signe de croix: Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Dieu est donc un et trois.
2. On trace d’abord une ligne verticale de haut en bas: Du ciel le Fils est descendu et s’est fait homme pour nous sauver et nous faire remonter avec lui.
3. Puis un ligne verticale: L’Esprit Saint nous accompagne dans notre vie terrestre. Il est notre soutient. Lorsque notre main passe d’une épaule à l’autre, il y a comme une ouverture. L’Esprit nous fait respirer, nous rend libre.
4. Cela forme une croix: Jésus Christ, est mort sur la croix par amour pour nous, pour que nous soyons pardonnés de nos péchés. Jésus est mort puis est ressuscité, il est ainsi toujours vivant aujourd’hui.
5. Cette croix, nous la traçons sur nous, car nous voulons aimer Jésus comme il nous l’a montré. Il nous a invité à “porter notre croix”, avec lui (cf. Mt 10,38).

Des mots

Simple, Bien, Beau, Vrai, Bon, Un, Relation, Amour, Communion, Échange, Don, Mouvement, Identité, trois, une nature divine, trois personnes;
Incréé, Infini, Éternel, Tout-puissant, Dieu, Seigneur (cf. Quicumque de saint Athanase, 4e siècle).

Des icônes

Représenter l’indicible, l’invisible, l’ineffable, est-ce possible? L’icône ne cherche pas tant à représenter le mystère en réalité qu’à nous faire prier, qu’à faire grandir en nous l’amour, le désir de communier au mystère qu’est Dieu.

L’icône de la Trinité (1410-1427), de Roublev, le chef d’œuvre qui a peut-être fait le plus parler d’elle en 500 ans de l’histoire de l’humanité.

On peut méditer des heures avec cette icône.

Quelques idées avec le père Daniel Ange, qui est, selon moi, une des personnes qui approche le mystère avec le plus de délicatesse et de poésie (recension de son magnifique livre L’étreinte de feu).

Cette icône de la Trinité est une icône contemporaine réalisée d’après le psautier d’Ingeburge, XIIe s (source).
Le Père est représenté tenant la croix sur laquelle est cloué le Fils de Dieu. Une colombe symbolise l’Esprit-Saint.

 

 

Des métaphores

(Une métaphore n’explique pas pourquoi c’est comme cela, mais aide à saisir des éléments de ce qu’elle évoque. Elle a des avantages, mais aussi beaucoup de limites)

La métaphore du Soleil
cf. la vidéo

La métaphore de la famille
cf. la vidéo

La métaphore des flammes de trois bougies misent ensembles
Si l’on approche trois bougies les unes des autres et que nous fassions rencontrer les flammes, qu’advient-il de celles-ci? Les trois flammes de bougies s’unissent parfaitement. Elles sont une tout en restant trois.

La métaphore du trèfle à trois feuilles
Lors d’un sermon resté célèbre, saint Patrick, cherchant une image simple à comprendre, prit un trèfle et le compara au Dieu des chrétiens : Un et Trine, Dieu unique en trois Personnes : le Père, le Fils et l’Esprit Saint. Alors que les conversions se multiplièrent, cette illustration fit florès dans tout le pays. C’est ainsi que le trèfle devint le symbole de l’Irlande et celui de sont attachement à la foi chrétienne.