Serviteur de votre joie !

Étiquette : delsol

Être chrétien dans un monde païen

Comment vivre dans un monde post-chrétien, dans un monde redevenu païen?

Un article de mai 2020 à lire!

Je vous recommande cet article de mai 2020, de Chantal Delsol, philosophe politique et historienne des idées politique. J’ai trouvé ses éclairages lumineux lorsque j’ai dû traiter en 2016 de la thématique du totalitarisme au XXe et XXIe s. en regard avec Hannah Arendt. Dans l’article suggéré, elle brosse le portrait du gué dans lequel les chrétiens se trouvent aujourd’hui. Elle éclaire cette situation par l’exemple quasi inverse du passage d’un monde païen à un monde chrétien au IVème siècle. Elle souligne combien le fait d’être minoritaire implique de nouvelles exigences. Elle invite à ne pas tant craindre le nihilisme-relativisme qui reste limité qu’à affronter les défis que représente le paganisme.

Cette situation nous impose de nouvelles exigences.
Et c’est faute de la comprendre que nous sommes si mal à l’aise.

Chantal Delsol

Ab Paul, le 20 mai 2021

Un livre d’octobre 2021 à lire!

https://www.editionsducerf.fr/librairie/livre/19337/la-fin-de-la-chretiente

Ce que Mme Delsol dit du lien entre Transcendance et Morale est fondamental dans le Christianisme. Elle cite Moïse qui, le premier, lie religion et morale; là où, pour les sociétés païenne, le politique s’occupe d’indiquer la norme morale et les prêtres s’occupent du sacré, de la religion. J’étudie en ce premier semestre 2021-2022 la lettre de saint Paul aux Colossiens. La thèse principale de cette lettre est qu’il existe un lien entre la contemplation de Jésus-Christ et l’agir moral chrétien, entre christologie (« discours sur le Christ » = une des science de la théologie) et morale.

Ab Paul, le 12 novembre 2021

Technologies et théologie : parlons du salut

Un chrétien qui chercherait à comprendre comment se situer par rapport aux nouvelles technologies, à la 5G, à l’Intelligence artificielle, aux projets spatiaux, doit simultanément – voire en amont – faire le point sur les essentiels de la foi chrétienne, notamment le salut. Salut de quoi? par qui? Car les idéologies qui accompagnent certains développements techniques ont directement à voir avec ce que Dieu nous propose. Je m’explique.

L’Intelligence Artificielle (IA) avec d’autre technologies portent avec elles la promesse d’une mort de la mort, la mémoire et certaines caractéristiques d’un individu pouvant être dupliquées d’une manière ou d’une autre dans un robot – et plus qu’un robot, un cyborg,  mi-homme mi-machine (CYbernétique-ORGanisme) – mais en fin de compte est-ce si grave de mourir? Être immortel sur cette terre, ou sur une autre planète, est-ce souhaitable? Le Dieu des chrétiens ne nous a-t-il pas promis un salut? la vie éternelle, au ciel? La béatitude, la félicité, en un mot, le bonheur? L’éternité n’est-elle pas plus enviable que l’immortalité sur terre – pour autant que l’on soit au paradis et non en enfer? La mort est liée au péché affirme la Bible, le péché nous touche tous, mais un salut nous a été offert par le Christ!

Salut, péché, mort… autant de réalités qui importent quand on veut réfléchir sur le transhumanisme, sur l’écologisme contemporain, sur le sanitarisme (corrolé à l’hygiénisme) et tout autre « -isme » à venir. Ces défis nous réinterroge sur ce en quoi nous croyons. Nous invitent à retourner aux sources vivifiantes de notre foi, de l’amour et de notre espérance.

Je vous propose dans cette article d’écouter les conférences de carême de Paris de 2021 par le père Guillaume de Menthière (originaire du Cantal du reste!). Avec un art de la rhétorique et de la pédagogie, il met la poésie des mots au service du pensée précise sur ces questions bien d’actualité.

1e conférence : L’homme périmé ? Sauver le salut. 21 février 2021

2e conférence : l’Homme recherché, qui sauve? 28 février 2021

3e conférence : L’Homme délivré, sauvé de quoi ? 7 mars 2021

4e conférence : L’homme réparé, qui est sauvable ? 14 mars 2021

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén